Février 2015

Pour l’association Timoun Restavek, l’année 2014 s’est achevée à Lyon. La soirée « Des Couleurs pour les enfants », organisée par un groupe de sympathisants locaux, sensibilisés au problème des enfants restaveks en Haïti, a été un franc succès. Elle nous a permis de recevoir 3.000 Euros, ce qui nous permet de voir l’année 2015 avec sérénité. Encore un grand merci aux organisateurs pour cette soirée conviviale, et aux généreux donateurs.

A Port au Prince, les enfants ont pu assister au traditionnel repas de Noël, organisé par l’école, et financé conjointement par l’association américano-haïtienne HACO, et notre association. Après les vacances, les cours ont repris en Janvier.

Malheureusement, nous venons d’apprendre le décès de Martha Natoux, directrice de l’école, qui nous a quittés le 7 février. Martha avait su, au fil des années, tisser des liens avec Timoun Restavek et avec HACO, afin de faire vivre cette école. Elle était réellement l’âme de cette institution qu’elle animait depuis plus de 20 ans. Son engagement avait été déterminant lors du tremblement de terre de janvier 2010, où elle avait su réagir dès le lendemain du sinistre, allant elle-même rechercher les enfants survivants. L’école avait pu redémarrer dès le mois de mars suivant, dans un lieu provisoire. Grâce à son dynamisme, l’école a pu rouvrir ses portes quelques mois après, avec la construction de bâtiments préfabriqués fournis par l’UNICEF et US AID.

Nous avons entendu ses appels à l’aide : les enfants avaient faim. Avec l’aide de nombreux donateurs, nous avons pu, dès 2011, construire une cantine, qui fonctionne normalement aujourd’hui.

Martha a été inhumée le 14 février.

Mais déjà, sa succession est assurée : sa propre fille, Nathalie REMA, va reprendre la direction de l’école, et nous serons, bien sûr, à ses côtés pour continuer l’oeuvre entreprise, et écrire une nouvelle page de l’histoire de cette école dédiée aux enfants restaveks.

Automne 2014

Voici quelques nouvelles de l’école de Bel Air et de notre Association.

La cantine a pu fonctionner cinq jours par semaines jusque la fin juin et les plats ont été plus consistants pour les adolescentes.

La directrice nous a informés que 29 élèves avaient obtenu leur certificat d’études primaire.Nous leur présentons toutes nos félicitations !

A la fin de l’été, de nouveaux donateurs nous ont permis de continuer nos activités. Nous les remercions vivement.Même si le soucis de trésorerie reste constant pour pouvoir assurer l’année entière.A ce propos, si vous faites des dons par versements bancaires directement, merci de prendre contact avec nous pour nous donner vos coordonnées afin de pouvoir recevoir un reçu fiscal.

Cette année, la rentrée a eu lieu en septembre, mais les fillettes, habituées à ne reprendre les cours en octobre, sont revenus peu à peu en octobre et novembre.

Comme chaque année, nous nous associons à la HACO pour le repas de Noël.

Enfin, le 15 décembre à 19 heures, vous êtes invités  à une soirée peinture et chants

                        «  Des couleurs pour les enfants « 

                              44, rue de Cuire

                              69004 Lyon

L’intégralité des dons sera versée à l’Association Timoun Restavek.

Un cocktail, offert par les restaurateurs, sera servi pour clôturer la soirée.

Un petit détail, merci de vous faire connaître si vous désirez venir, car les entrées seront filtrées.

avril 2014

avril 2014

APPEL A T0US !

L’année scolaire va se terminer bientôt à Port au Prince. Elle se sera déroulée dans des conditions difficiles : plus que jamais le quartier de Bel Air demeure l’un des plus dangereux de la capitale haïtienne et les enfants, restaveks ou pas, ont bien du mérite à venir tous les jours à l’école.

122_4171Haiti 2photos

Grâce au dynamisme de la directrice, Martha Natoux, notre cantine accueille quotidiennement au moins 350 enfants, ainsi que l’équipe enseignante : une quinzaine de personnes.

Les difficultés n’ont pas empêché l’école de vivre comme n’importe quelle école : à Noël, grâce à l’aide de l’Association américo-haïtienne ( HACO ), les enfants et les professeurs se sont rassemblés autour d’un repas amélioré.

Après les vacances, les enfants sont revenus peu à peu.

SAM_4554(1)

Peut-être pourrons-nous arriver à assurer autant de repas jusqu’à la fin du mois de juin, mais notre association ne disposera plus d’aucune réserve pour la rentrée de septembre. Pourtant, 99% des dons que nous recevons, seule ressource de l’association, ont été utilisés uniquement pour nourrir ces enfants qui ont faim.

Aujourd’hui, nous devons envisager la possibilité douloureuse de ne plus pouvoir les accompagner alors que, bien souvent, ils n’ont que le déjeuner servi à l’école comme unique repas. Et encore, les rations sont bien maigres !

SAM_4578

Aussi, une fois de plus, l’association Timoun Restavek fait appel à la générosité de tous ceux qui s’étaient manifestés après le séisme de janvier 2010, en nous donnant les moyens de continuer le combat entamé il y a 20 ans.

N’hésitez pas à parler de l’association autour de vous : plus nous serons nombreux, plus importante sera l’aide apportée à l’école de Bel Air.

septembre 2013

L’année scolaire 2012-2013 s’est achevée sur un bilan globalement positif. Notre cantine commence à prendre sa vitesse de croisière. De janvier à juin, nous avons pu financer 33.950 repas. En juin, enfants et professeurs ont pu recevoir un repas chaque jour de la semaine. L’équipe enseignante a même pu organiser une fête de fin d’année le 30 juin.

La fin de l’année 2013 est assurée financièrement, mais pour l’instant, nous n’avons pas le premier centime pour 2014.

Vous avez été nombreux à nous proposer votre aide, sous des formes diverses : une exposition de peinture doit avoir lieu à Lyon prochainement au bénéfice de l’association. Dans la région lyonnaise également, une chorale prépare un concert. Nous vous informerons des dates et lieux précis de ces manifestations.

Des étudiants préparent une opération « bol de riz » à Orléans, d’autres ont choisi comme sujet de mémoire le problème des enfants en domesticité en Haïti.

Merci à tous pour vos encouragements et votre soutien.

AVRIL 2013

Vous avez été nombreux à nous joindre pour nous demander plus d’informations sur notre association, sur le fonctionnement de la cantine, sur l’école de Bel Air, et plus généralement pour nous soutenir. Merci à vous : vos témoignages de sympathie nous sont précieux.

Les dons reçus depuis le début de l’année nous permettent de nourrir 350 enfants quatre fois par semaine. Actuellement nos réserves seront suffisantes pour finir l’année scolaire. Mais nous ne disposons d’aucune réserve pour le mois de septembre.

Si vous souhaitez faire un don par virement bancaire, n’oubliez pas de nous spécifier vos coordonnées afin que nous puissions vous faire parvenir votre reçu fiscal.

Si vous souhaitez davantage d’informations sur la reconstruction (ou la non-reconstruction d’Haïti) après le séisme de 2010, nous vous conseillons de regarder l’émission de mardi 16 avril 2013 sur Arte : Assistances mortelles. Documentaire réalisé par Raoul Peck, cinéaste Haïtien, qui dresse un bilan accusateur de l’aide internationale.

Une fois de plus, merci à tous de votre générosité et de votre solidarité avec les enfants restaveks.

Odile, présidente

 

 

Nouvelle année à Bel Air

JANVIER 2013

Vous avez été 775 à visiter notre site internet timoun-restavek.org depuis sa création en juin dernier. Devant cet afflux, l’assemblée générale ordinaire de l’association, réunie le 13 décembre 2012, a décidé de mettre en place un système de cotisation annuelle. Ainsi, nous pourrons mieux fidéliser les nouveaux arrivants qui souhaitent participer à notre vie associative. Le montant de la cotisation a été fixée à 10 € par personne pour les étudiants et demandeurs d’emploi, et à 20 € par personne pour les autres.

Par ailleurs, dans le but de sensibiliser un public toujours plus nombreux, l’association s’est dotée d’une page Face Book. Vous pouvez vous y rendre sous l’identifiant timoun restavek.

Enfin, quelques nouvelles de la fin de l’année 2012 à Bel Air : le 18 décembre, en collaboration avec l’association américano-haïtienne HACO, et l’association française Enfants Soleil, nous avons financé un repas exceptionnel de fin d’année pour les quelque 350 enfants fréquentant l’école, et toute l’équipe enseignante. Echos de cette fête reçus de Martha Natoux, directrice de l’école : « Encore merci d’avoir donné un temps de fête à ces enfants vulnérables à qui la société n’accorde pas d’importance. »

Comme en France, la rentrée scolaire est prévue pour le 7 janvier.

A tous, bénévoles, généreux donateurs, équipe enseignante de Bel Air, nous renouvelons nos meilleurs vœux pour 2013.

                                     100_3445

novembre 2012

Des nouvelles de Bel Air…

La rentrée scolaire 2012 a été perturbée par le passage des cyclones Isaac et Sandy, et par un climat d’insécurité grandissant qui règne sur le quartier de Bel Air.

Les enfants sont revenus peu à peu à l’école. On en comptait environ 250 fréquentant l’établissement fin octobre.

Les denrées alimentaire ont fortement augmenté ces derniers temps, compte tenu des ravages météorologiques sur les cultures. Les derniers échos nous parvenant de Port au Prince font état d’une famine imminente. Dans ces conditions, nous seront certainement conduits à revoir le coût unitaire du repas (fixé il y a 6 mois à 0,57 €). Nourrir 250 enfants cinq fois par semaine devient de plus en plus problématique. Nos finances actuelles ne nous permettent de respecter un tel objectif que jusqu’en janvier 2013.

A tous, membres de Timoun Restavek, amis, familles, associations, nous lançons un appel à la générosité de chacun : plus que jamais nous avons besoin de nous mobiliser.

Beaucoup parmi vous ont été interpelés par la diffusion d’un reportage sur les petits restaveks de Port au Prince lors de l’émission Sept à Huit, le dimanche 28 octobre 2012 sur TF1. Nous vous engageons tous à voir ou revoir ce reportage fidèle à la réalité sur internet : TF1 Replay, rubrique Documentaires.

Merci à tous ceux, nombreux, qui nous ont contactés à la suite de cette émission. A tous, nous disons combien nous avons été sensibles à leur appel, et combien nous comptons sur votre bonne volonté pour pouvoir continuer à oeuvrer pour les enfants restaveks : il y a, plus que jamais, urgence.

 Odile Soyeux